Logo Lux Aeterna

10e Saison EDITION SPECIALE du 9 septembre 2017 au 24 juin 2018
# Cycle de concerts d'automne 2017 (sept. à déc.) : 5 concerts # ouverture de la billetterie le 1er août 2017
# Cycle de concerts de printemps 2018 (mars à juin) : 3 concerts # parution le 1er janvier 2018
# Festival de clôture du 22 au 24 juin 2018 # parution le 1er janvier 2018

Chronique du volume 3 de l’intégrale Boëllmann, Léon d’or

Et de deux ! Un nouveau Léon d'Or pour le Festival.

Léon Boëllmann Intégrale de l’œuvre pour orgue, vol. 3 Léon d’Or

Klemens Schnorr, Cyril Pallaud.

Orgue historique Joseph Merklin (1861) de l’église Saint-Laurent de Wintzenheim

CD Collection Festival Callinet – Texte de présentation en français

Enregistré en oct.-nov. 2012 – minutage : 56’ 49” – DDD

Voici enfin l’excellent troisième volume de l’intégrale de l’œuvre d’orgue de Léon Boëllmann, enregistré sur le magnifique Merklin (vingt jeux) de Wintzenheim, instrument injustement méconnu, dont la notice du CD retrace l’histoire avec force détails. Le choix de cet instrument de 1861 est des plus heureux. Klemens Schnoor, organiste honoraire de la cathédrale de Fribourg, poste longtemps tenu par Joseph Gogniat (1881-1954), élève de Gigout, donne une juste et bouleversante interprétation de la Fantaisie, dont le manuscrit original a été récemment offert à la BnF – département de la musique, par notre association.

Cette œuvre avait obtenu le prix de la Société des compositeurs en 1889. Je ne remercierai jamais assez Cyril Pallaud d’avoir enregistré ici, en première mondiale, les Vingt-six versets posthumes pour orgue ou harmonium. En 1994, lors d’un travail universitaire sur le compositeur, j’ai eu la chance de découvrir ces pièces, dans l’un des carnets d’esquisses conservés à la BnF. Dernière composition pour orgue de l’organiste de Saint-Vincent-de-Paul, elles furent créées par Véronique Engrand sur l’orgue du chœur de ladite église en 1997 et éditées en 2002 par mes soins dans les collections Publimuses.

Le charme de ces courtes pièces inspirées, petits bijoux finement ciselés, agit toujours, et les sonorités du Merklin, l’interprétation très convaincante de Cyril Pallaud, font merveille. Après une autre merveille, l’Élévation pour orgue ou harmonium (prix d’honneur de la Société internationale des organistes et maîtres de chapelles en 1884), Cyril Pallaud nous offre une autre première mondiale, l’enregistrement des 5 Versets (sur le même sujet) pour le Magnificat du 5e ton, repérés et édités dans les mêmes circonstances.

Il conclut brillamment ce disque magnifique avec l’Offertoire sur des Noëls (1er prix de la Société internationale des organistes et maîtres de chapelles en 1882). Une grande fête boëllmannienne, grâce au Festival Callinet et à son brillant directeur-organiste !

(Thierry Adhumeau, Paris - Association BOELLMANN-GIGOUT)

Chroniques

Le volume 3 de l'intégrale de Léon Boëllmann est sorti depuis plusieurs mois désormais. Voici donc l'heure des chroniques.

Place tout d'abord à notre Professeur partenaire, Edith Weber, qui signe deux très belles chroniques pour l’Éducation Musicale et Musique Sacrée, deux revues musicologiques françaises de référence.

1° l'Éducation musicale, Paris

Léon BOËLLMANN : Intégrale de l’œuvre d’orgue, vol. 3.1 CD FESTIVAL CALLINET

(www.festivalcallinet.fr) : FCBOE 3. TT : 56’ 49.

Léon Boëllmann — musicien alsacien né à Ensisheim en 1862, ayant fait carrière à Paris, où il est mort en 1897 — est surtout connu par sa célèbre Toccata en si mineur, ses Heures mystiques... Ce 3e volume de cette Première Intégrale mondiale est réalisée à l’Orgue historique Joseph Merklin (1861, 2 claviers, pédalier, 20 jeux), qui se trouve à l’Église Saint Laurent de Wintzenheim. Il comprend notamment 27 Versets posthumes pour orgue ou harmonium (édités en 2002), 5 Versets sur le même sujet pour le Magnificat du 5e Ton en Fa Majeur pour Grand Orgue et l’Offertoire sur des Noëls (dédicacé à Eugène Gigout) interprétés par l’organiste et musicologue bien connu, Cyril Pallaud.

L’enregistrement commence par la majestueuse Fantaisie en la mineur interprétée par Klemens Schnorr, organiste titulaire de la Cathédrale et professeur à la Hochschule de Fribourg, qui plonge immédiatement l’auditeur dans les diverses atmosphères à la fois classiques et romantiques, puis Cyril Pallaud spécule sur les contrastes d’atmosphères et de nuances, de timbres et de sonorités et — grâce à ses registrations minutieusement élaborées et sa parfaite connaissance des possibilités de l’instrument — réussit à restituer à chaque Verset son caractère propre. Il conclut ce 3e volume par l’Offertoire sur des Noëls, qui pose un lumineux et énergique point d’orgue sur ce bel hommage du Festival Callinet.

2° Musique Sacrée – L’Organiste, Paris

« La cause de Léon Boëllmann – musicien alsacien né à Ensisheim en 1862, ayant fait carrière à Paris, où il est mort en 1897 – est ardemment défendue par l’Association éponyme (Boëllmann-Gigout) fondée par Thierry Adhumeau et, comme de juste, par le Festival Callinet (Festival des Orgues d’Alsace). Le troisième volume de cette Première Intégrale mondiale enregistrée comprend 27 Versets posthumes pour orgue ou harmonium (édités en 2002), 5 versets sur le même sujet pour le Magnificat du 5e Ton en Fa Majeur pour Grand-Orgue et l’Offertoire sur des Noëls (dédicacé à Eugène Gigout) interprétés par l’organiste bien connu, Cyril Pallaud.

Le disque s’ouvre sur la majestueuse Fantaisie en la mineur par Klemens Schnorr, organiste titulaire émérite de la Cathédrale et professeur à la Hochschule de Fribourg, qui plonge immédiatement l’auditeur dans les diverses atmosphères à la fois classiques et romantiques, émanant de l’orgue historique Joseph Merklin (1861, 2 claviers, pédalier, 20 jeux), « un des rares orgues parisiens d’Alsace » qui se trouve à l’église St-Laurent de Wintzenheim. Riche en sonorités diverses et couleurs variées, cet instrument convient parfaitement pour les œuvres de Boëllmann et, comme le souligne C. Pallaud, « se rapproche aussi des couleurs que pouvait entendre Boëllmann en la Capitale » : autre garantie d’authenticité.

L. Boëllmann est surtout connu par sa célèbre toccata en si mineur, ses Heures mystiques… Ce 3e volume est accompagné de précisions techniques et chronologiques, consignées dans des documents d’archives, et de précieux renseignements sur la facture de l’instrument dans l’église reconstruite au 19e siècle. Les organistes et amis de l’orgue disposent ainsi de la première mondiale révélant, notamment, ces 26 versets brefs et 5 pour le Magnificat. D’un Verset à l’autre, Cyril Pallaud spécule sur les contrastes d’atmosphères et de nuances, de timbres et de sonorités et – grâce à ses registrations minutieusement élaborées et sa parfaite connaissance des possibilités de l’instrument – réussit à restituer à chaque Verset son caractère propre. L’Offertoire sur des Noëls pose un lumineux et énergique point d’orgue sur ce bel hommage du Festival Callinet. »

3° La Tribune de l’Orgue (Suisse)

Poursuivons avec la Tribune de l’orgue (rédacteur en chef : Guy Bovet), revue devenue incontournable pour le monde de l’orgue Suisse avec laquelle nous échangeons depuis plusieurs années. « Nos amis alsaciens, sous la férule de Cyril Pallaud, continuent avec panache l’enregistrement intégral des œuvres de cet adorable Léon Boëllmann, dont on découvre avec ravissement les œuvres intimes et moins grandioses que la fameuse Suite Gothique. Peut-être, les pièces enregistrées sur ce troisième disque (Fantaisie en la mineur, 26 versets posthumes, Élévation pour Grand Orgue, 5 versets pour le Magnificat et Offertoire sur des Noëls) sont-elles un peu moins géniales que d’autres, mais il faut avoir l’intégrale, et rien que le verset 22 (des 26) sur le mode arabe, inénarrable, vaut le déplacement : c’est délirant ! Klemens Schnorret Cyril Pallaud jouent cette musique avec engagement et brio, sur l’orgue Joseph Merklin (1861) de Wintzenheim. »

Poursuivons avec la chronique du sérieux Badische Zeitung.

Komponist Léon Boëllmann Die Ideen des Romantikers Merke : Von Léon Boëllmann stammt ebennicht nur die Suite gothique. Werke hinterließ jener Komponist, der imelsässischen Ensisheim seine Kindheit verbracht hatte, ehe er nach Paris ging. Der Ideenreichtum des 35-jährig verstorbenen Romantikers zeigt sich auf dieser CD, die eine ganze Reihe von Versetten vereinigt. Versetten sind Instrumentalstücke, die bei der Alternatimdarbietung liturgischer Opera an die Stelle eines gesungenen Verses treten. Boëllmann kreierte da wirkliche Orgel-Aperçus. Cyril Pallaud interpretiert diese Piecen mit Können und Geschmack. Gleiches gilt für den Freiburger Hochschulprofessor Klemens Schnorr bei der kniffligen a-Moll-Fantasie. Zu hören ist die 20 Register aufweisende, klangschöne Orgel von 1861 in der Kirche St-Laurent in Wintzenheim, eines vonacht Instrumenten, die der aus Baden stammende Orgelbauer Joseph Merklin im Elsass geschaffen hat. Johannes Adam – Léon Boëllmann : Intégrale de l’oeuvre d’orgue, Vol. 3. Cyril Pallaud und Klemens Schnorr (Orgel).
FCBOE 3.

Enfin, à ne pas manquer, le disque sera diffusé sur Radio-Courtoisie prochainement : Émissions IMAGES BIBLIQUES (Lumière de l’Espérance, la Radio du dimanche de RADIO COURTOISIE, Paris, 95.6 ; internet :< www.radiocourtoisie.fr> ; ;

de 10h à 11 h :

n°794, le dimanche 5. 01. 2014 :

Léon BOËLLMANN (1862-1897)

Noëls et Versets divers

Partager sur